Comment racheter un prêt à taux zéro ?

Le prêt à taux zéro ou PTZ est une aide qui vous accompagne quand vous contractez un prêt immobilier. Le rachat de ce prêt est une opération dont l’issue ne vous laisse pas sans avantages. Comment racheter un prêt à taux zéro ? Ce contenu vous donne quelques directives.

Honorez votre taux d’endettement

Respecter le taux d’endettement est la première étape à observer pour racheter un prêt à taux zéro. Le taux d’endettement doit nécessairement intégrer les mensualités du PTZ. Si vous désirez racheter un prêt à taux zéro, rassurez-vous que le taux d’endettement ne dépasse guère les 33 % ou à la rigueur 35 %.

A lire également : Quel délai entre l’offre de prêt et le déblocage des fonds ?

Vous pouvez calculer par vous-même ce taux. C’est simple ! Il ne faut prendre en compte que les charges fixes sur le long terme et les revenus stables. Tout ce qui est sporadique peut être laissé dans le calcul.

Ainsi, pour procéder, vous divisez les charges par vos revenus. Vous multipliez ensuite la réponse obtenue par 100 pour obtenir le taux en pourcentage. Si le résultat est en dessous de 35 %, c’est que vous êtes bien partis !

A lire aussi : Comment emprunter pour faire un achat immobilier en Espagne ?

Vérifiez l’hypothèque

Une garantie pour le rachat d’un prêt à taux zéro s’impose également. Toutes les banques l’exigent afin de se couvrir et de s’assurer du remboursement de tout ou partie du prêt contracté.

Par conséquent, si le prêt immobilier initial est fait sous une garantie hypothécaire et que vous désirez racheter à taux zéro, la banque prend de nouvelles dispositions.

Une nouvelle hypothèque est en effet demandée lorsque la banque prend une garantie qui couvre le PTZ et le prêt immobilier initial. Dans ce cas d’espèce, les deux prêts doivent être rachetés et l’avantage sur le rachat disparaît.

Par contre, si le rachat du prêt à taux zéro est garanti par une hypothèque singulière et significative, alors il devient un crédit à intérêts. Ce qui va vous permettra d’y avoir plusieurs avantages.

Restez avec la banque de départ

Il est conseillé de racheter un prêt à taux zéro en gardant la banque initiale. Aucune banque ne voudra faire racheter votre crédit en plus à un taux zéro. Ce n’est évidemment pas à son avantage. En le faisant, vous convertirez cette opération en un crédit à intérêts.

De plus, chaque fois qu’une banque décide de racheter un crédit à taux zéro, elle reçoit une aide financière de la part de l’État. Vous comprenez donc qu’il serait difficile pour une autre banque qui a pu racheter le prêt, de réclamer le reste de cette aide financière.

Toutefois, ayez à l’esprit qu’il serait dans votre avantage de réaliser un rachat d’un prêt à taux zéro.