Quel taux pour un prêt immobilier de 20 ans ?

Faire un prêt immobilier nécessite des préalables dont les renseignements sur les taux appliqués. Cet état des lieux permet de faire des comparaisons et d’opter pour la meilleure formule. Voulez-vous aussi des informations sur les taux d’un crédit immo de 20 ans ? Lisez cet article.

Comment négocier le meilleur taux pour vous ?

Si votre projet est de recourir à un crédit immobilier, prenez un bol d’oxygène. Respirez et réfléchissez avant de prendre une décision. Ne vous précipitez pas vers les banques qui ont l’air de pratiquer les meilleurs taux.

A lire en complément : Les clés pour maximiser les avantages de son crédit immobilier

Il est conseillé de vous rapprocher plutôt de celle qui vous fera un taux particulier. En effet, chaque dossier d’emprunt est particulier. Et tout dépend de la capacité de négociation du client et surtout de ses potentialités. Insistez et fournissez les pièces que l’institution choisie exige. Soyez persuasif.

2022 : l’année de la hausse des taux

Les taux de prêt immobilier ne cessent de grimper. Par ailleurs, il y a des causes qui justifient cette hausse. En voici quelques-unes et un exemple de simulation pour vous permettre de comprendre.

A découvrir également : Quel est le taux d'intérêt pour un emprunt immobilier ?

Les causes de la hausse

Cette hausse est due à plusieurs facteurs. En effet, on peut citer la hausse des prix des matières premières et celle des OAT 10 ans. Ainsi, l’on ne peut occulter l’inflation et la baisse du taux d’usure. Ces situations inattendues font que les banques sont obligées de se réunir plus fréquemment. Ceci, dans le but d’harmoniser les taux à appliquer.

Simulation pour un montant de 300 000 euros

Les taux grimpent donc exagérément. En effet, le taux moyen sur un crédit immo de 20 ans passe la barre des 1,50%. À la date actuelle, il y a des banques qui appliquent des taux au-delà de celui-ci. Très surprenant tout ça. Car, il y a exactement un an, en juin 2021, on était encore à 1,10% en moyenne sur 20 ans. Un crédit immobilier de 300 000 euros sur 20 ans en ce moment exigeait un versement mensuel de 1393 euros. Hors assurance bien sûr ! Le coût total du crédit revenait à 34 346 euros ?

Par contre, aujourd’hui, les taux ne sont plus les mêmes. De même, pour le même montant, vous aurez à saigner plus. Sur 20 ans, le taux min est d’1,10%. Celui moyen fait 1,55% tandis que le taux max est dans les 2,25%.  Logiquement donc, celui qui souscrit un emprunt de 30 000 euros ce 10 juin 2022, fera face à d’autres chiffres. S’il arrive à obtenir une bête réduction de 0,01% par exemple, il paiera 1538 euros de mensualité. 85 euros de frais d’assurance par mois y compris. Le coût total lui reviendra à 69 159 euros dont 20 400 euros de frais d’assurance.

Les différents types de prêts immobiliers et leurs taux d’intérêt

Vous devez noter que les taux des prêts immobiliers varient en fonction du type de prêt souscrit. En effet, il existe plusieurs types de crédits immobiliers avec chacun leurs particularités et leurs taux d’intérêt.

Le prêt à taux fixe, comme son nom l’indique, permet de bénéficier d’un taux d’intérêt qui reste identique tout au long de la durée du remboursement. Ce type de prêt offre ainsi une certaine sécurité en garantissant un échéancier stable et prévisible pour le futur emprunteur. Les taux fixes sont souvent plus élevés que les autres types.

Le prêt à taux variable, quant à lui, propose un intérêt révisable en fonction des fluctuations économiques. Si l’économie se porte bien et que le marché financier augmente, alors le taux augmentera aussi et inversement s’il y a une baisse économique. Les emprunteurs peuvent donc profiter d’une baisse des intérêts mais peuvent aussi subir une hausse imprévue.

Il y a aussi le prêt à paliers. Ce type de crédit immobilier permet aux emprunteurs de payer moins cher au début du remboursement pour pouvoir augmenter leur capacité financière par la suite grâce à une augmentation progressive sur plusieurs années. Le coût total peut être plus élevé qu’un autre type.

Le Prêt In Fine (PIF). Il s’agit ici d’un contrat où les intérêts sont payés chaque mois, mais le capital sera remboursé en totalité à la fin du crédit. Ce type de prêt immobilier convient particulièrement aux investisseurs qui souhaitent acheter un bien immobilier pour le louer, par exemple.

Concernant les taux d’intérêt, ils varient selon la durée de remboursement et le type de prêt souscrit. Les banques peuvent aussi proposer des promotions ou des offres spéciales sur certains types de crédits immobiliers. Vous devez comparer les différents types de prêts et leurs taux avant de faire votre choix.

Il existe plusieurs types de crédits immobiliers avec chacun ses avantages et inconvénients ainsi que ses propres taux d’intérêt. Avant toute décision, il est primordial de bien se renseigner et de comparer afin d’obtenir le meilleur taux possible pour votre projet immobilier.

Les critères pris en compte par les banques pour déterminer le taux d’un prêt immobilier

Le choix du type de prêt immobilier ne suffit pas à déterminer le taux d’intérêt. Les banques prennent en compte plusieurs critères pour évaluer la solvabilité et le risque que représente un emprunteur. C’est ainsi que les banques peuvent proposer des taux différents d’un client à l’autre, même pour des prêts similaires.

Le premier critère est le profil financier de l’emprunteur. Les banques examinent soigneusement les revenus, les charges fixes et variables, la situation professionnelle et personnelle de l’emprunteur avant de fixer un taux d’intérêt adapté. Un profil jugé plus risqué aura tendance à se voir appliquer un taux plus élevé qu’un profil rassurant.

Le deuxième critère est la solvabilité financière, c’est-à-dire la capacité de remboursement régulier sur toute la durée du crédit immobilier par rapport au montant emprunté. Une personne ayant déjà plusieurs crédits en cours peut être considérée comme moins solvable qu’une autre qui n’en a aucun ou très peu.

Le troisième critère est le niveau d’apport personnel. Effectivement, plus vous apportez votre propre épargne dans le financement du projet immobilier et moins vous aurez besoin d’emprunter auprès de votre banque. Il s’agit donc là encore d’un élément rassurant pour les institutions financières qui auront tendance à proposer des taux préférentiels pour les emprunteurs ayant un apport personnel important.

Le dernier critère est la durée du prêt immobilier. Les banques accordent généralement des taux plus avantageux sur les prêts d’une durée inférieure à 20 ans que sur ceux de plus de 20 ans. Effectivement, les banques prennent en compte l’impact de l’inflation et des fluctuations économiques sur une période aussi longue.

Plusieurs facteurs sont pris en considération par les banques pour déterminer le taux d’intérêt d’un prêt immobilier. Vous devez bien préparer votre dossier afin d’avoir toutes vos chances pour obtenir un taux compétitif. Toutefois, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence entre différentes institutions financières pour bénéficier du meilleur taux possible et ainsi réaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions.