Comment calculer le rendement locatif ?

L’investissement immobilier n’est pas une valeur absolue sûre. En effet, elle a de nombreux risques même si elle permet de bénéficier de retours intéressants et qu’elle est à la portée de tous. Si vous devez faire un investissement immobilier, il est important de mesurer vos performances en vous référant à votre rentabilité ou aux bénéfices probables. Nous vous proposons dans cet article une astuce simple qui vous permettra de vérifier le rendement locatif d’un bien immobilier.

Quelle formule pour calculer le rendement locatif ?

Calculer votre rendement locatif est en effet très simple. Dans un premier temps, vous devez calculer votre rendement locatif brut qui ne tient pas compte des différentes charges qui seront appliquées et qui sont irrécupérables.

A voir aussi : Quelles SCPI choisir en 2020 ?

Pour calculer ce rendement, vous devez donc tenir compte du loyer à appliquer à l’annuel puis diviser ce dernier par le prix de revient du logement. Vous devez ensuite multiplier le résultat obtenu par 100. Par exemple, pour un bien acquis à 80 000 € et un loyer de 7000 € l’an, nous avons (7 000 x 100)/80 000 = 8,75% de rendement locatif brut.

Pour obtenir le rendement net locatif, vous devez tenir compte des différentes charges. Ces différentes charges devront être retranchées du montant de loyer avant le calcul du rendement. Généralement, les charges qu’il faut considérer sont les différentes taxes foncières.

A découvrir également : La défiscalisation immobilière et les biens immobiliers à acheter

Il faudra également y ajouter les frais d’entretien, de travaux et les autres frais irrécupérables. Le meilleur rendement doit être compris entre 5 et 10% tout en vous offrant une excellente stabilité.

Pourquoi calculer un rendement locatif ?

Le rendement locatif est un point important dont il faut tenir compte pour son investissement. En effet, il représente un indicateur de rentabilité qui vous permettra de prendre les meilleures décisions. Il faut cependant noter que pour un investissement, vous ne devez pas toujours viser un rendement très élevé.

En effet, un rendement trop élevé peut ne pas être très avantageux puisque le loyer appliqué serait trop cher. Il vous sera donc difficile de gérer votre bien et de garantir par conséquent de meilleurs retours.

Il est donc préférable d’opter pour un rendement de 8 % que vous gérez facilement. Vous pourrez ainsi garantir des résultats satisfaisants qu’un rendement locatif de 13 % difficile à gérer.

Avoir un rendement locatif compris dans la bonne marge vous permet d’effectuer des investissements bénéfiques. Vous pourrez ainsi anticiper sur vos futurs bénéfices. En insérant cet indicateur de rentabilité d’investissement à votre stratégie d’investissement, vous êtes sûr de garantir des résultats sur le long terme.

Comment interpréter le résultat du calcul de rendement locatif ?

Maintenant que vous avez compris l’importance du calcul du rendement locatif dans votre stratégie d’investissement, pensez à bien savoir interpréter les résultats. Le résultat obtenu vous permettra de prendre des décisions éclairées sur la rentabilité potentielle d’un investissement immobilier.

Le résultat peut être exprimé sous forme de pourcentage ou en valeur brute. Il faut noter que le taux de rendement brut ne tient pas compte des charges et taxes liées à l’investissement. En revanche, le taux net prend en compte toutes les charges et taxes associées au bien immobilier.

Pensez à bien déduire du loyer perçu par an toutes les charges (taxe foncière, frais annexes à la gestion locative…).

Un bon rendement se situe généralement entre 5 % et 8 %. Cela peut varier selon différents critères tels que la région où se trouve le bien immobilier ou encore son état général. Par conséquent, avant d’investir dans un logement, il est impératif de réaliser une étude approfondie afin d’avoir une estimation précise du potentiel locatif et ainsi être en mesure d’évaluer correctement votre retour sur investissement.

Les erreurs à éviter lors du calcul de rendement locatif

Calculer le rendement locatif est un processus important pour tout investisseur immobilier qui souhaite maximiser ses profits. Il existe des erreurs courantes à éviter lors de ce calcul.

La première erreur est de ne pas prendre en compte toutes les charges liées à l’investissement telles que les frais d’entretien et de réparation du bien immobilier, la taxe foncière, les coûts liés à la gestion locative ou encore l’assurance habitation. Ces dépenses peuvent considérablement affecter le rendement net du bien immobilier.

Une autre erreur fréquente lors du calcul de rendement locatif est de surestimer le montant des loyers perçus par an. Il faut penser à bien s’informer sur le marché local.

Il peut être tentant d’ignorer certains aspects tels que l’emplacement géographique ou encore la qualité et l’état général du logement afin d’accroître artificiellement son rendement locatif. Ces facteurs peuvent grandement influencer non seulement la demande pour votre propriété mais aussi son potentiel futur.

Une dernière erreur courante consiste à oublier que la location immobilière n’est pas un revenu passif total. En tant que propriétaire, vous devrez consacrer du temps et des ressources financières pour gérer tous les aspects relatifs aux biens immobiliers (gestion administrative et comptable, etc.).

Avant toute décision d’achat dans un but lucratif, il est recommandé de faire une étude de marché approfondie afin d’évaluer la viabilité du projet et d’être en mesure de calculer un rendement locatif réaliste.