Comment tirer profit des SCPI d’entreprise ?

Faites-vous partie des professionnels intéressés par l’achat de parts de SCPI par l’intermédiaire de leur société ? Ce type d’investissement présente l’avantage d’un taux de rendement attractif. Mais avant d’agir, il faut connaître tous les détails : ce qu’est une SCPI, quels avantages elle offre. Comment optimiser votre comptabilité et votre fiscalité et tirer profit d’un tel investissement ? Nous vous expliquons tout.

SCPI  : De quoi s’agit-il ?

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est un véhicule d’investissement collectif pour l’immobilier locatif. Elle est financée par des fonds apportés par les demandeurs de parts. Ces derniers deviennent associés de la SCPI et sont propriétaires des parts. Ces partenaires peuvent être soit des personnes morales ou des personnes physiques.

A voir aussi : Comment trouver un notaire pour la gestion de votre patrimoine ?

La société de gestion investit les fonds collectés dans des bureaux, des commerces et des locaux commerciaux. Elle peut aussi investir dans des biens immobiliers divers tels que des hôtels, des commerces, des appartements et des centres de santé. Pour les porteurs de parts, le rendement est calculé sur la base de leur part du premier euro investi.

Avantages des SCPI

Les SCPI permettent d’accéder à l’immobilier d’entreprise à partir de petits montants et peuvent s’adapter à votre budget. C’est un avantage important par rapport à la propriété directe. En effet, en investissant dans la SCPI, vous n’achetez pas un bien immobilier, mais une part de la SCPI. Elle investit ensuite votre capital et celui des autres investisseurs dans un portefeuille immobilier composé d’actifs variés. La SCPI perçoit les loyers des locataires et verse une part trimestrielle à tous les investisseurs, dont vous.

A découvrir également : Comment obtenir un prêt immobilier sans revenu ?

Investir son fonds d’investissement excédentaire

À une époque où les taux d’intérêt sont bas, des rendements supérieurs à 4,5 % après frais de gestion et impôts sont très attrayants. C’est le cas surtout si l’on s’attache à maintenir le risque à un niveau faible. Si l’on se concentre sur les obligations d’entreprises, les exigences pour ce type d’investissement sont généralement une durée modérée. Il y a aussi un risque faible et, bien sûr, un rapport risque-rendement favorable. Toutefois, il faut savoir si la période de détention requise est appropriée au regard de la situation comptable et financière de l’entreprise.

Investir en pleine propriété

Dans le cas des SCPI, cette forme d’investissement reste la plus courante. Elle consiste à investir dans des parts de SCPI à long terme, rapportant fréquemment des revenus sur une base trimestrielle. En fait, comme mentionné ci-dessus, la durée minimale de détention recommandée n’est pas nécessairement universelle par rapport à d’autres investissements à court terme.

Investir en démembrement : investir dans des usufruits en Société Civile de placement immobilier.

Un démembrement est un arrangement plus approprié. Il divise simplement la pleine propriété en une nue-propriété et un usufruit. La différence est simple : l’usufruitier a le droit d’utiliser le bien et d’en percevoir les revenus. En revanche, le nu-propriétaire a la « propriété » du bien, et c’est comme avoir un mur sans pouvoir l’utiliser.

Si une entreprise veut utiliser ses fonds libres en SCPI, l’approche de la partition serait de simplement acheter le droit. Celui d’utiliser les actions de la SCPI pendant un certain temps. Les avantages sont nombreux. En effet, un particulier acquiert la propriété d’une part de SCPI avec une décote. Il le fait dans le but de percevoir une plus-value non imposable à la fin de la période de décalage. Dans ce cas, un droit d’usufruit similaire est presque toujours acquis par une entité.

Trouver des revenus complémentaires

En plus de la valorisation du capital, les SCPI sont également un moyen de générer des revenus complémentaires. En tant qu’actionnaire, vous pouvez gagner de l’argent en louant des biens gérés par les SCPI. Cependant, les revenus locatifs prennent du temps à être générés. Ainsi, vous devrez attendre entre trois et neuf mois pour recevoir votre premier loyer.

C’est le temps qu’il faut à la société de gestion pour trouver et acheter un nouveau bien. Ensuite, elle doit commencer à percevoir le premier loyer. Cette période ne s’applique qu’au moment de votre entrée, après quoi vous recevrez un revenu mensuel ou trimestriel régulier. Vous souhaitez obtenir un revenu supplémentaire dans quelques années, par exemple au moment de votre retraite ? Notez que l’achat d’actions en gros est la meilleure option.