Comment emprunter pour faire un achat immobilier en Espagne ?

Le crédit immobilier est accessible aux résidents comme aux non-résidents en Espagne. Que cela soit pour acheter un bien, construire une maison ou tout autre, cela est possible. Cependant, un processus est à suivre pour le faire. Quelles sont les étapes pour faire son prêt afin de réaliser un achat immobilier en Espagne donc ? Éléments de réponse.

Trouvez l’établissement bancaire approprié

Souscrire un prêt immobilier est une opportunité qu’offrent les banques espagnoles à toute personne désireuse d’investir dans l’immobilier en Espagne. Cependant, les offres et exigences varient d’un établissement bancaire à un autre. Il est donc recommandé de faire une recherche approfondie pour trouver celui qui vous convient.

A lire aussi : C’est quoi un déficit calorique ?

Il existe plusieurs banques en Espagne. Renseignez-vous donc en ligne ou auprès des structures d’investissement immobilier espagnoles. Ou mieux, prenez rendez-vous avec quelques-unes de ces banques afin d’en savoir plus sur les offres qu’elles proposent. De ce fait, vous en en saurez plus sur le choix de crédit immobilier à faire. Par ailleurs, il vous faudra préparer un dossier d’emprunt pour achat immobilier.

Préparez votre dossier

Comme dans toutes les banques, la préparation de votre dossier est une étape obligatoire pour souscrire un prêt immobilier dans une banque espagnole. Ce dernier présente l’emprunteur ainsi que sa situation personnelle. Sachez qu’il permet aux banques de vous proposer un taux et un montant adéquat.

A lire aussi : Comment racheter un prêt à taux zéro ?

Ainsi, votre dossier doit contenir vos informations personnelles, les relevés de compte et les fiches de paies récentes et les revenus divers. De plus, il doit y figurer le montant total des crédits en cours (si vous en avez), l’état de votre patrimoine immobilier et les justificatifs des revenus fonciers. À cela s’ajoutent le récapitulatif de vos charges et la présentation de votre projet immobilier en Espagne.

N’oubliez pas d’obtenir une identité fiscale espagnole (Numéro d’Identification étranger). Par ailleurs, il faudra aussi un justificatif d’apport personnel si vous êtes non-résident en Espagne. Soumettez votre dossier et attendez le retour.

Caractéristiques du prêt immobilier espagnol en fonction du statut

Quelques différences s’apprécient en cas de prêt immobilier en Espagne selon que vous soyez résident ou non.

Pour un résident

Selon l’administration espagnole, le résident est celui qui vit sur le territoire pendant au moins 183 jours par an. Mieux, la majorité de ses activités professionnelles doivent s’y dérouler ainsi que la présence permanente de sa famille sur le territoire.

Ainsi, le taux de financement va jusqu’à 80 % pour ce dernier. Le taux d’intérêt est variable ou fixe avec à la clé, un taux d’emprunt correspondant à ce qui se fait sur le marché. De plus, la durée de l’emprunt va jusqu’à 40 ans.

Pour un non-résident

En dehors de quelques caractéristiques du prêt qui ne diffèrent pas du statut résident, il faut dire que certains attributs changent.

D’abord, le taux de financement est entre 60 et 70 %. Aussi, le taux d’emprunt subit une majoration allant jusqu’à 0,4 % et la durée du prêt est comprise entre 30 et 40 ans.

De ce fait, souscrire un crédit immobilier en Espagne est bien possible, quelle que soit votre nationalité. Sauf que pour cela, vous devez suivre la procédure en fonction de votre statut.