Quel critère pour choisir un locataire ?

Lorsque vous investissez dans un bien locatif, il est nécessaire de bien choisir votre locataire par la suite. En effet, la rentabilité de celui-ci en dépend. Vous aurez des cas d’impayés avec un locataire financièrement instable. Même si vous lui intentez un procès, vous êtes sûr de perdre davantage vos ressources. Il serait donc judicieux de baser vos choix sur un certain nombre de critères. Mais lesquels ? La réponse ici !

Un choix basé sur la solvabilité

La solvabilité d’un locataire est le premier critère sur lequel vous devez vous baser pendant votre processus de sélection. En effet, elle n’est rien d’autre que la capacité du locataire à payer régulièrement ses factures selon les clauses du bail de location.

A lire aussi : Quelle taille minimum pour une chambre ?

Pour cela, il doit jouir d’une stabilité financière qui peut dépendre de son statut professionnel. Un locataire en CDI a plus de chances d’avoir des finances plus stables que celui disposant d’un contrat à durée déterminée.

Pour être sûr d’éviter les risques d’impayés, vous avez légalement le droit de lui demander un certain nombre de documents. Il s’agit de sa pièce d’identité, son contrat de travail, ses 3 derniers bulletins de paie et son dernier avis d’imposition. Ce sont des justificatifs qui vous permettront de mieux le connaître, mais aussi d’avoir une idée précise de ses revenus.

Lire également : Quel formulaire utiliser pour déclarer les revenus fonciers ?

Choisir selon la responsabilité du locataire

Un locataire responsable est une personne qui ne portera pas atteinte à l’intégrité de vos biens. Comme vous pouvez vous en douter, ce sont des choses qui peuvent très vite arriver avec l’installation d’équipements lourds. Ici, il vous suffit de contacter son ancien bailleur pour vous assurer de son sérieux et de sa responsabilité.

Vous pourrez apprendre par la même occasion s’il paie régulièrement son loyer ou pas. Dans certains cas, même les locataires avec de bons revenus peuvent ne pas payer régulièrement. Ils peuvent avoir des échéances importantes à régler ou faire preuve de mauvaise foi. Prendre contact avec l’ancien bailleur vous renseignera donc sur son sérieux.

Les critères à ne pas prendre en compte

Vous pouvez vous baser sur de nombreux critères pour choisir votre locataire. Cependant, la loi vous interdit de tenir compte de la religion, de l’orientation sexuelle ou de l’origine de celui-ci. Il s’agit donc d’un cas de discrimination. Pour cela, la loi française prévoit une sanction financière atteignant 45 000 euros.

De même, vous ne pourrez pas refuser de louer votre bien à un étudiant ou à un apprenti ayant un certain plafond de revenu. En l’état, il s’agit d’un risque que vous prenez. Heureusement, vous pouvez prévenir toute situation d’impayés. Ici, vous pouvez exiger un garant. Ce dernier se porte donc caution et prendra en charge le paiement en cas de défaillance du locataire.

Néanmoins, il vous faut vous assurer de sa solvabilité également. Par conséquent, vous pouvez exiger ses 3 derniers bulletins de paie, son dernier avis d’imposition, sa pièce d’identité et son contrat de travail.