• Rechercher
diagnostic immobilier

A quoi sert le diagnostic immobilier ?

Quand on souhaite acheter un bien immobilier, on succombe quelquefois à un coup de cœur. Une certaine lumière, un jardin bien exposé, le bon nombre de pièces…Les critères changent selon les familles. Pourtant, il ne faut pas céder à cette impulsion, car sous une belle apparence se cachent parfois de vilains défauts. Vraiment ?

Dossier de diagnostic technique (DDT) : de quoi parle-t-on ?

Lors de la vente d’une maison, il est depuis quelques années, obligatoire de fournir aux acquéreurs un dossier unique comprenant de nombreux diagnostics. En quoi cela consiste et pourquoi est-ce si important ?

Des professionnels indépendants et n’ayant aucun parti pris se rendent dans l’habitation et procèdent à son examen minutieux. Celui-ci concerne différents points de vigilance.

L’état de l’installation électrique, par exemple, fait l’objet d’un diagnostic. Il ne faut pourtant pas s’inquiéter de quelques anomalies ; si elles sont mineures. Les normes électriques changent sans cesse et à moins d’une maison venant d’être construite, toute habitation peut présenter quelques petites défaillances.

Certaines constructions datant d’avant 1997 peuvent comporter dans les murs ou la toiture de l’amiante. Il est donc essentiel de prévenir les futurs acheteurs.

Gaz, plomb, assainissement, mérule et termites, diagnostic ERP (pollutions et risques en fonction de la situation du bien), acoustique du bâtiment font également partie du DDT.

Attention, le diagnostic énergétique concerne autre chose. Il établit la consommation d’énergie (et donc les factures associées) à laquelle les futurs propriétaires doivent s’attendre, en achetant le bien. Pourtant, quand il est réalisable, il prend en considération des habitudes propres à chaque consommateur (niveau de confort thermique) qui n’ont quelquefois pas de rapport direct avec le niveau d’isolation. Celui-ci n’est pas toujours visible.

Pourquoi le diagnostic immobilier est-il obligatoire pour la vente d’un bien ?

La pose d’un diagnostic immobilier est obligatoire pour la vente d’une maison ou d’un appartement. Mais il ne faut pas oublier qu’il est recommandé de le faire également dans le cas d’une mise en location. Ce document est annexé dès la promesse de vente et fait partie du dossier quand le logement est acquis légalement par acte notarié.

Pour les acquéreurs, c’est une façon d’être rassurés sur l’état d’un bien qu’ils souhaitent acheter et donc pour lequel ils vont engager plusieurs années de leur vie, au niveau financier. Si le diagnostic met en évidence certains points de vigilance ; cela ne veut pourtant pas dire que les acheteurs vont forcément se rétracter. S’ils estiment que les travaux valent la peine, ils peuvent seulement demander à ce que le prix de vente soit revu à la baisse.

Pour le propriétaire, remettre une carte d’identité complète du bien sous-tend une transparence dans le cadre de la transaction. Il ne pourra plus ; comme c’était encore le cas, il y a quelques années ; être accusé d’avoir caché des défauts relatifs au bien qu’il met en vente (vice caché). La vente se fait en tout état de cause entre deux personnes connaissant l’une et l’autre, les potentialités et les faiblesses d’un bien immobilier.