• Rechercher

5 points importants à vérifier avant de s’engager sur son assurance emprunteur

Techniquement obligatoire dans le cadre de la souscription d’un crédit bancaire, l’assurance de prêt peut coûter cher à l’emprunteur. Celui-ci a tout intérêt à vérifier le contenu de la police d’assurance pour éviter les mauvaises surprises et bénéficier d’une bonne prise en charge. Pour dénicher le meilleur contrat, il doit aussi faire des simulations d’assurance de prêt immobilier.

Les garanties proposées

Une assurance emprunteur couvre une partie des échéances ou l’intégralité du crédit au cas où l’assuré ne serait pas en mesure de satisfaire ses obligations envers son créditeur. Il s’agit d’une assurance temporaire qui permet au souscripteur de crédit de protéger ses intérêts et ceux de ses proches. Le contrat d’assurance peut être résilié quand le prêt arrive à son terme. Avant de choisir un contrat quelconque, il est fortement conseillé de déterminer les exigences de la banque en matière de garantie d’assurance. Dans la majorité des cas, l’assuré peut bénéficier d’une prise en charge en cas de perte d’autonomie, d’invalidité permanente, ou d’incapacité de travail.

Les exclusions de garantie

Les contrats d’assurance emprunteur de prêt immobilier comportent tous des exclusions de garantie. Les exemples de cas d’exclusion en matière d’assurance emprunteur sont multiples incluant la pratique de sport extrême et les conséquences des faits de guerre ou d’actes terrorisme. L’arrêt de l’activité professionnelle de l’assuré peut aussi entraîner l’exclusion des garanties invalidité et incapacité. Ces dispositifs ont été mis en place pour protéger les assureurs contre les éventuels abus de leurs clients. La loi oblige les assureurs à les mentionner clairement et de manière précise dans la police d’assurance. Il convient de prendre le temps de lire attentivement le contenu de celle-ci pour mieux connaître ses limites.

La durée de la garantie et de l’indemnisation

L’assurance-emprunteur couvre l’assuré tout au long de la durée du prêt ou pendant une période bien définie. En effet, le contrat peut prévoir une certaine limite quant à la durée de la garantie. Cette période dépassée, aucun dédommagement ne sera accordé à l’assuré même si le sinistre fait partie des dommages couverts. Certains contrats prévoient une limite quant à la durée de l’indemnisation. Au-delà de cette limite, la compagnie d’assurance ne versera plus d’indemnité à l’assuré.

La franchise et le délai de carence

La franchise et le délai de carence font souvent l’objet de confusion, durant ces périodes, la police d’assurance n’est pas effective. Tout au long du délai de franchise, la compagnie d’assurances n’accorde aucune indemnisation à son client. Variable en fonction de la police d’assurance, ledit délai court à partir de la date de souscription du document. En ce qui concerne le délai de carence, il permet à l’assureur d’être libéré de son obligation de prendre en charge les sinistres. Toutefois, certaines circonstances, telles qu’un accident, peuvent entraîner son annulation.

Les garanties futiles

Si le contrat principal ne couvre pas les besoins du souscripteur, celui-ci est obligé de prendre des garanties supplémentaires. Il est plus judicieux de vérifier l’utilité de telle ou telle garantie avant d’en prendre, car la souscription d’une garantie supplémentaire peut faire augmenter la prime d’assurance et de ce fait, le coût total du prêt.

5 points importants à vérifier avant de s’engager sur son assurance emprunteur
5 (100%) 3 votes

Catégories